lundi 4 juin 2012

Déjà lu: le Poison Ecarlate t1

Auteur : Maria V. Snyder
Editeur: Harlequin / Coll Darkiss


Synopsis:
« T’enfuir, Elena ? Inutile d’y penser »
Jetée au secret pour avoir tué l’homme qui abusait d’elle, Elena attend que sonne l’heure de son exécution. C’est alors que, contre toute attente, Valek, le fascinant Valek, très puissant dignitaire d’Ixia qui est secrètement tombé amoureux d’elle, vient lui proposer un marché : si elle veut échapper à la mort, elle le peut encore ; il suffit pour cela qu’elle accepte d’entrer corps et âme à son service. Corps et âme, car non seulement Elena devra jurer loyauté à cet homme mystérieux, mais, pour être certain de la retenir, il lui fera avaler une dose mortelle du poison écarlate — poison dont il est seul à détenir la formule, et dont il lui délivrera chaque matin l’antidote. Une dure loi. Pourtant, entre la mort en prison et la vie en captivité auprès de Valek, Elena choisit la vie.
Mais, dès lors, elle n’aura plus qu’un but : ruser pour se libérer de ses chaînes et s’envoler vers sa destinée… (Amazon.fr)


Ce que j'en pense:
N'allez pas vous méprendre, je ne suis pas tombée dans les méandres du romanesque harlequin (quoique je ne nie pas en avoir beaucoup lu dans ma jeunesse). Mais il s'agit ici d'un petit chef d'oeuvre de fantasy, qui pourrait rivaliser avec les aventures de Fitz de Robin Hobb (L'assassin royal) ou tout du moins s'en rapprocher. Non, sérieusement!

On découvre dans cette trilogie une jeune femme, Élena, qui se retrouve aux cachots après avoir perpétré un meurtre. On évolue dans un contexte moyenâgeux où se côtoient plusieurs royaumes, plusieurs tribus et où règne la magie, qu'elle soit autorisée ou maudite.

Si dans la présentation, on dépeint d'entrée de jeu Valek comme étant amoureux d'Eléna, sachez qu'il n'en est rien dans l'histoire! Ici pas de sexe, pas d'amour débridé mais bien un roman d'aventures fantasy.

Je conseille donc cette saga à tous les fans de Fitz (L'assassin royal) qui y retrouveront les univers du poison, de la magie, des machinations politiques (Valek ressemble à Umbre, version joli gosse) et des dilemmes entre agir et trahir.
De plus, cette trilogie convient aussi tout à fait aux Ados.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de me laisser un petit mot...