mardi 25 octobre 2011

déjà lu !

Auteur: David Gibbins
Editeur: Pocket

Synopsis:
Qu’est devenue la grande Menorah, symbole du peuple juif, un gigantesque chandelier d’or massif à sept branches pesant plusieurs centaines de kilos ?
Selon la légende, il a été rapporté de la Terre Sainte comme trophée de guerre par l’empereur romain Vespasien, qui, pris de remords, l’a mis a l’abri des regards dans la cache secrète d’un temple dédié à la paix. Certains pensent que le Chandelier a ensuite été emporté par ses successeurs à Byzance, d’autres l’imaginent définitivement perdu lors du sac de Rome par les Barbares, ou même caché depuis des siècles par le Vatican.
Mais une saga nordique raconte par ailleurs qu’un immense trésor a été conquis à Byzance par le plus grand de tous les guerriers Vikings, pendant la première Croisade, et que ce chef l’a emporté dans le grand Nord… Tout commence avec une fabuleuse découverte en mer, à bord de la Seaventure, à Constantinople : un morceau d’un drakkar datant de l’époque des Croisades. A des kilomètres de là, un bateau identique se trouve entièrement figé dans un iceberg du grand Nord… La saga a-t-elle dit vrai, ce mercenaire Viking a-t-il pris possession de la Menorah ? Jack décide de se lancer sur ses traces…
Cependant il n’est pas le seul a poursuivre le plus fabuleux des trésors : de dangereux criminels Nazis, infiltrés au Vatican, sont aussi à sa recherche. Commence alors une course contre la montre, ou chaque instant perdu laisse une chance à ces fanatiques sans scrupules de s’emparer du Chandelier d’or. Mais l’incroyable vérité qui se cache derrière cette quête dépasse la simple chasse au trésor et le cours de l’Histoire pourrait s’en trouver changé…
De l’antiquité romaine en passant par les Croisades, jusqu’aux derniers instants du régime Nazi, David Gibbins nous entraîne avec maestria dans une quête palpitante aux quatre coins du monde.(Amazon.fr)

Ce que j'en pense:
Voici le deuxième opus de la saga de Jacques Howard qui nous entraine cette fois-ci sur les traces des vikings. Comme d'habitude on apprend beaucoup de choses tant d'un point de vue historique que technique. Le suspens y est toujours aussi intense. Un petit tour chez les nazis nous retourne une fois de plus l'estomac...
Et comme dans toute quête, ce n'est pas tant l'objet que sa symbolique qui est important!
Très bon moment à passer donc, en compagnie de Jacques et toute son équipe!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de me laisser un petit mot...